Comment déclarer les revenus de son blog ou de son site ?

Avoir un blog n’est pas juste une question de passion, c’est devenu une source de revenus pour un grand nombre d’internautes. Il faut savoir qu’il est nécessaire de communiquer des rentrées d’argent dans une déclaration de revenus qu’il s’agisse d’une activité occasionnelle ou professionnelle.

Le fisc s’intéresse de très près aux revenus des blogueurs. Avec l’émergence des blogs ou des sites Internet, les acteurs dans ces domaines commencent à gagner des sommes d’argents importantes. Toutefois, il faut savoir bien déclarer les revenus obtenus à partir de votre blog pour éviter les sanctions autrement dit les amendes. Voici donc quelques conseils sur comment déclarer ses revenus de blogs ou de sites.

Pour un blog, la déclaration de revenus est-elle obligatoire ?

En général, elle l’est, car il n’y a aucune exemption fiscale pour les revenus générés par un blog, ce qui fait donc qu’ils sont imposables. Cela s’applique évidemment à tout type de revenus touchés par un blog, que ce soit :

  • Des revenus publicitaires rémunérés par Google AdSense ou YouTube,
  • De l’affiliation,
  • De la rédaction d’article sponsorisés,
  • La vente de produits : produits numériques aussi

Cependant, les formalités de déclarations de ces différents revenus au fisc se passent différemment suivant la nature des biens. Les montants perçus doivent être déclarés très rapidement et dans un intervalle de temps d’un mois via un formulaire spécifique.

Comment déclarer les revenus d’un blog ?

Comme il est dit précédemment, les formalités de déclaration sont différentes selon la nature de l’activité.

Déclarer les revenus dans le cas d’un portage salarial

Ici, vous êtes considéré comme étant un employé d’une entreprise de portage. Concrètement, quand vous vendez un service comme une pub par exemple, réaliser la facture pour votre client revient à la société. De ce fait, vous recevrez un salaire de la part de la société en question. Une rémunération qu’il vous faudra déclarer dans vos revenus.

D’une manière générale, la société de portage doit prélever 5 % des frais sur chacune de vos factures. Par conséquent, vous êtes fiscalement considéré comme étant un salarié fixe tandis que celle-ci encaisse directement les différents revenus avant de vous verser un salaire. La société de portage se rémunère généralement sur un pourcentage des revenus générés par une portée. En matière d’entrée d’argent, ce n’est pas la solution la plus intéressante. En revanche, pour se débarrasser de certaines démarches administratives, les blogueurs peuvent opter pour le portage salarial.

L’avantage du portage salarial c’est que la déclaration est plus simple à faire. Le blogueur n’aura pas à se demander si ses revenus correspondent à des BIC, des BNC ou autre. Il encaisse son salaire et le déclare comme tel sur le formulaire en case 1AJ y compris ses autres revenus d’activité.

Cela a le mérite d’exister mais ce n’est pas ce que j’ai choisi.

Déclaration de revenus pour une création d’entreprise individuelle

Pour une société individuelle, le principal avantage se trouve dans la facilité de création et de gestion, aucune obligation comptable, par contre la déclaration d’impôt est contraignante. Sur le plan fiscal, ce n’est pas la solution la plus recommandée, car il n’y a aucun abattement ni de déduction sur les impôts . Il est ici question du régime Micro BNC ou BIC. Cette option est cependant intéressante dans le cas où vous êtes entièrement indépendant et que la gestion de votre compte vous revient uniquement sans intermédiaire. Vous aurez votre propre numéro SIRET, mais vous n’êtes pas en mesure de récupérer la TVA.

Les internautes qui optent pour la création d’entreprise individuelle ont adopté un statut d’autoentrepreneur connu également sous le nom de micro-entrepreneur. Pour déclarer leurs revenus au fisc, ils doivent réaliser certaines formalités. Tout d’abord, il faut remplir un formulaire 2042 C Pro et surtout remplir la case « identification des personnes exerçant une activité non-salarié ». À l’inverse les blogueurs qui génèrent des revenus occasionnels, ici, il est obligatoire de mentionner le numéro de SIRET qui a été fourni à part les autres renseignements requis précédemment.

En outre, le cadre 5 KO est également à compléter pour indiquer les sommes relevées des ventes de produits et autres activités assimilées. Il y a aussi le cadre 5KP pour ce qui est des revenus perçus des prestations de services telles que les publicités liées à Google AdSense ou YouTube, et la vente de marchandises. Les contribuables concernés doivent quant à eux faire une croix sur le cadre « Revenus industriels et commerciaux professionnels » au cours de la troisième étape de sélection dans le but de faire apparaitre ces cases.

Enfin, en matière d’imposition des revenus, les montants générés par la vente de produits bénéficient d’un abattement de 71 % et pour ceux des prestations, l’abattement est de 50 %.

À titre indicatif, les blogueurs qui ont une activité comme rédacteur d’article pour le compte d’un service de presse en ligne sont tenus d’indiquer les sommes retirées dans la case 5HQ de la rubrique « Revenus non commerciaux professionnels » étant donné que le fisc considère cette activité comme libérale issue des BNC et font l’objet d’une déduction de 34 %. Néanmoins, la rédaction d’articles sponsorisés figure parmi les prestations de services. Par ailleurs, les autoentrepreneurs qui choisissent le versement libératoire de l’impôt sur le revenu doivent remplir les cadres 5 TA et 5TB sur le formulaire 2042 C Pro.

Les charges sociales sont généralement versées tous les mois ou chaque trimestre suivant les bases :

  • 21,3 % des montants perçus pour une prestation de services
  • 12 % pour une activité commerciale.

 

Si vous êtes rémunéré par la pub ou si vous faites de l’affiliation, vous êtes imposé en prestation de service. Pour la vente de produits numériques: vente de marchandise, tout comme si vous vendez un site.

 

Déclaration de revenus pour une activité extra-professionnelle et les revenus occasionnels

Celle-ci touche entre autres les contribuables avec une activité professionnelle telle qu’elle soit et dont les blogs génèrent des revenus occasionnels et modestes. Dans ce cas, la personne doit remplir le formulaire 2042 C Pro dans le cadre de la déclaration de revenus en ligne. Pour cette solution, il suffit de cocher le cadre « Revenus non-commerciaux non professionnels » dans la troisième étape de sélection. La page correspondant s’affichera alors après la déclaration des salaires et revenus plus usuels.

Sur ce même formulaire, le contribuable doit remplir la case « Identification des personnes exerçant une activité non salariée » et préciser la nature des montants touchés autrement dit :

  • Bénéfice agricole ou BA
  • Bénéfice industriel et commercial ou BIC
  • Bénéfice non commercial ou BNC

Puis, il doit remettre la somme des revenus touchés l’année précédente dans la case 5KU à l’exception d’une vente de produit fait main.

En ce qui concerne le calcul de l’impôt, la somme reportée dans le cadre 5KU bénéficie d’une déduction de 34 % sur les frais professionnels qui est normalement équivalente à 305 euros. Cela signifie que le contribuable ayant gagné cette somme grâce à cette activité ne paye pas d’impôt. Sinon, le montant restant s’ajoute à tous les autres revenus imposables. Ces derniers sont limités au barème de l’impôt sur le revenu.

À qui déclarer les revenus de son blog ou son site ?

Pour un autoentrepreneur, qui est de loin le plus simple, l’inscription se fait directement en ligne sur le site du CFE. Pour ce faire, vous devez disposer d’une copie scannée de votre carte d’identité et d’un justificatif de résidence. Ensuite, vous recevrez le numéro SIRET correspondant par courrier dans un délai de deux semaines. Ca c’est la théorie. En pratique vous dépendrez de l’ ursaf.fr  ou de la chambre de commerce suivant si vous vendez un produit numérique ou un service ( Je vous conseille d’appeler les deux pour savoir de qui vous dépendez c’est pas toujours évident)

D’un autre côté, le RSI va également vous envoyer un courriel pour vous informer des dates de déclarations, généralement tous les trimestres. En effet, vous devez déclarer vos revenus y compris les revenus de marchandises ou autres tous les trois mois. Le montant en question se déclare en ligne et vous serez déduit sur votre compte bancaire pas plus tard qu’un mois.

Il est à noter que si vous occupez le poste de fonctionnaire, vous êtes dans l’obligation de demander l’autorisation pour devenir autoentrepreneur à votre administration. Cette dernière mettra deux mois pour valider ou refuser votre demande.

Néanmoins, dans tous les cas, il y a une limite sur le chiffre d’affaires à savoir :

  • 82 200 euros pour toutes activités commerciales et de fourniture de logement comme les hôtels, les chambres d’hôtes, les gîtes ruraux ou les meubles de tourisme
  • 32 900 euros pour toutes prestations de service et activités libérales issues des BNC ou des BIC

Étant donné que l’imposition diffère selon les prestations de services et les ventes de marchandises, il faut donc savoir bien les distinguer.

Attention : Lorsque vous franchissez le seuil du chiffre d’affaire de 33000 euros vous êtes assujetti à la TVA et même en micro-entreprise !

Plus d’informations sur l’activité de micro entrepreneur  ici 

Conclusion

Pour monétiser son blog, il y a un certain nombre d’obligations à respecter pour éviter les amendes. Bien qu’ils s’agissent des blogs totalement personnels qui ne touchent qu’un centime, les règles à ce sujet sont strictes. Cependant, les activités sur internet peuvent être de différentes natures, par conséquent, les règles d’imposition ainsi que les démarches de déclaration de revenus sont également différentes. De ce fait, si vous exercez une activité particulière, il ne faut pas oublier de vous renseigner sur le droit applicable à cette activité, mais aussi le droit sur le plan de protection de vos créations en ligne. Pour déclarer les revenus de vos blogs, soit vous vous déclarez comme auto entrepreneur ou micro-entrepreneur ou comme salarié d’une société portage, SAS, ASRL, etc.

patrice
 

Je gagne de l'argent avec mes blogs et sites de niche depuis maintenant plus de trois ans et je vous donne toutes les astuces pour faire pareil.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: